Cette année, le séminaire est consacré à ouvrir une réflexion épistémologique, élaborée à partir d’enquêtes de terrain minutieuses, à propos des effets de la globalisation, des technologies et des images sur l’humain et sur le rapport à l’altérité, au cœur du projet anthropologique. 

Concrètement, le cours reposera conjointement sur la lecture collective de l’ouvrage HUMANITÉS RÉTICULAIRES, Nouvelles technologies, altérités et pratiques ethnographiques en contextes globalisés (dir. Bill Maurer, Jacinthe Mazzocchetti, Tom Boellstorff, Olivier Servais) – un chapitre par sous-groupes et l’introduction et la conclusion pour tous - et de 10 ouvrages complémentaires.

L’enjeu de notre séminaire sera d’une part de proposer une réflexion sur les méthodologies et les nouveaux terrains à investiguer, et d’autre part, de se lancer dans une revisite anthropo-philosophique de ce qu’est/serait l’humain et de ce qu’il est appelé à devenir.

Le séminaire est organisé sous forme d’un jeu de rôle. Le séminaire repose sur dix groupes dont les membres étudient, analysent et exposent en public un point de vue particulier sur la question des humanités en transformation.


Présentation du cours et consignes.pdfPrésentation du cours et consignes.pdf