LBARC 2020 Module B : “Se saisir du réel; un autre regard”.

Modes opératoires artistiques et architecturaux :

observation, analyse, transposition. 

Introduction : cadre pédagogique.

Les conditions de production spécifiques à deux pratiques :

Cette question d’architecture aborde la manière dont architecte et artiste se documentent, s’informent. Ces praticiens réalisent des pièces propres à leur discipline qui permettent d’avoir une meilleure connaissance du monde contemporain, de l’existant (espace physique, espace virtuel...) et de ses transformations qui peuvent être encore peu perceptibles, ou que l’on ne se représente pas encore. Qu’il s’agisse de l’espace physique ou de pratiques ou de fait culturels émergeants. Leurs productions pour rendre perceptible et compréhensible ce qui a été perçu n’est pas nécessairement communicable par les outils de représentation traditionnels de l’architecte : elles sont objets de questionnements et matière première pour certains artistes.

Nous pouvons nous placer dans la perspective décrite par Antoine Picon : «  La cartographie permet de rappeler l'importance des déterminations esthétiques dans la montée en puissance de la ville intelligente. Dans cette perspective, la transfiguration de la trame urbaine que nous évoquions plus haut n'est pas sans évoquer celle qu'avait provoquée en son temps l'électricité. Cette dernière avait créé les conditions propices à l'émergence d'une nouvelle sensibilité esthétique fondée sur des ambiances des rythmes inédits. Un phénomène comparable semble se produire aujourd'hui. »

Antoine Picon, Smart Cities :  Théorie et critique d'un idéal auto-réalisateur, Paris : éditions B2 (coll. "Actualités"), 2013, pp. 113 – 114.

La description de la connaissance des lieux par le projet d’architectes, urbanistes, paysagistes tels que Secchi et Vigano ou Corajoud pourrait être mise en parallèle. L'objectif n'est pas de susciter un respect inconditionnel de la réalité décrite, mais bien de la comprendre, de l’interpréter et pourquoi pas d’intervenir pour mettre l’élément latent en évidence.