Les activités économiques à caractère informel sont une réalité persistante et incontournable des pays des Suds. Plus de 50% de la force de travail et près de 90% des PMEs à l'échelle mondiale opèrent au sein de l'économie informelle (BIT, 2018). Si l'on incluait dans ces statistiques l'emploi informel dans l'agriculture, la part de l'emploi informel dans l'emploi total mondial atteindrait 61%, avec des taux encore plus élevés en Asie du Sud et en Afrique subsaharienne (BIT, 2018).

La littérature scientifique appréhende ces activités économiques à travers les concepts de « secteur informel », « économie populaire » ou encore « économie solidaire ». Le séminaire vise à étudier, à travers ces différentes grilles conceptuelles, les logiques socioéconomiques qui y sont déployées par les acteurs. Partant de cette réalité hétérogène, le séminaire interroge en retour les théories du développement, en particulier celles de la modernisation.


Ce séminaire est réservé aux étudiant.e.s du Master 120 en sciences de la population et du développement