Manuel Enseignant


Page: () 1 ... 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 ... 59 ()

Construire mon scénario pédagogique  :  Organiser un travail évalué par les pairs

Un outil bien complexe à prendre en main, pour l'instant vous pouvez parcourir ces ressources que nous avons épinglées au fil des expériences d'utilisation de l'outil Atelier de Moodle.

Vidéo de démonstration de l'IUT en ligne

Document UCL ressource sur le peer review

Diagramme synthétisant les étapes d'un atelier

Manuel d'utilisation bien conçu par l'INSA Rouen

Tutoriel détaillé qui parle à chaque étape de la vue prof et de la vue étudiant

Feedback sur quelques utilisation du peer review à l'UCL

Si vous recherchez un outil qui permette de stimuler les interactions entre pairs mais de manière plus formative et moins rigide, vous pouvez consulter la page Alimenter une banque de fiches didactiques qui vous présentera l'outil icone de base de donnéesBase de données de Moodle. 

Nouveauté : il est à présent possible de détecter le plagiat dans les productions étudiantes soumises à une activité Atelier.


Un exercice qui permet à l'étudiant d'intégrer les critères d'évaluation^

L'évaluation par les pairs est une solution considérée par les enseignants lorsqu'ils sont confrontés à de grands groupes d'étudiants. Dans la mesure où la modalité d'évaluation finale la plus courante est un examen écrit à questions ouvertes, il est très dommageable qu'un étudiant ne soit pas confronté à la rédaction d'une réponse à une question ouverte avant l'examen final. Si l'évaluation par les pairs est le seul moyen de proposer un exercice proche de l'examen aux étudiants, pourquoi ne pas l'envisager ?

Ce mode d'évaluation présente en outre certains atouts pédagogiques qui sont déjà bien connus de nos collègues anglo-saxons. Lorsqu'un enseignant met en place une évaluation par les pairs, il met tout en oeuvre pour que l'exercice se rapproche au maximum de la situation d'évaluation finale. Il est donc obligé d'expliciter sa grille d'évaluation et de la céder aux étudiants pour qu'ils procèdent à l'évaluation de leurs pairs. En évaluant les travaux de leurs collègues, les étudiants sont ainsi amenés à s'approprier la grille d'évaluation de l'enseignant.

L'exercice d'évaluation par les pairs permet donc aux étudiants de mieux cerner les critères d'évaluation de l'enseignant et constitue donc une excellente préparation à l'évaluation finale.

Notez que vous pouvez aussi organiser des exercices d'évaluation par les pairs en classe, en constituant des groupes d'étudiants qui relisent chacun le travail des autres membres. Certains enseignants UCL ont testé l'évaluation en binôme de travaux de mémoire. L'activité instaure un dynamique d'échange très positive.

N'hésitez pas à l'expérimenter, avec ou sans Moodle clin d’œil

Découvrir les possibilités de l'icone d'atelierAtelier Moodle^

Le module Atelier de Moodle permet d'organiser des travaux individuels évalués par les pairs. Il permet de piloter tout le processus à l'aveugle : la remise de travaux, la répartition des travaux pour évaluation et la remise d'une note. Il est aussi possible de proposer aux étudiants l'évaluation préalable de travaux exemplaires, qui n'est pas prise en compte dans la note finale.

L'enseignant gère les différentes étapes de l'activité via un tableau de pilotage très clair mais nous soulignons une certaine rigidité de l'outil :

  • si un étudiant fait une erreur sur le fichier remis, il n'y aucun moyen pour le remplacer, une fois la phase d'évaluation lancée;
  • la gestion des étudiants retardataires est délicate;
  • si un étudiant abandonne le cours, il est impossible de supprimer ses productions du processus.
Nous conseillons donc aux enseignants de bien veiller à ce que tous les étudiants ciblés soient inscrits à leur cours avant de lancer cette activité.

Si vous recherchez un outil qui permette de stimuler les interactions entre pairs mais de manière plus formative et moins rigide, vous pouvez consulter la page Alimenter une banque de fiches didactiques qui vous présentera l'outil  icone de base de donnéesBase de données de Moodle.


Comprendre les 5 phases d'un icone d'atelierAtelier^

La première phase couvre la mise en place de l'activité et la préparation des travaux exemplaires.  Vous devez notamment rédiger les instructions pour la remise du travail, encoder les critères d'évaluation, rédiger les instructions pour l'évaluation des travaux, ... L'évaluation de travaux exemplaires est facultative mais conseillée. Les étudiants évaluent ces travaux puis sont informés de l'évaluation que l'enseignant a associé à ces travaux. Cette étape permet aux étudiants de prendre en main le logiciel, de découvrir la grille d'évaluation, de faire une première évaluation et de recevoir un retour sur leur manière de coter. Les résultats de cette étape préliminaire n'entrent pas en compte dans le calcul de la note finale de l'étudiant.

La seconde phase vise la remise du travail individuel, qui se déroule de la même manière que lorsqu'il s'agit d'un devoir à remettre à un enseignant. Il faut bien veiller a exiger des étudiants qu'ils soumettent un fichier anonyme.

Au cours de la troisième phase, les travaux sont répartis et soumis à évaluation :
• tous les travaux soumis sont répartis entre les étudiants pour évaluation;
• les travaux évalués sont anonymes;
• chaque travail est évalué par plusieurs étudiants (idéalement 5);
• pour évaluer les travaux, les étudiants reçoivent une liste de critères, dont la pondération est
fixée par l'enseignant (certains critères sont plus importants que d'autres);
• l'évaluation des travaux est un apprentissage en soi qui fait l'objet d'une évaluation.

La quatrième phase concerne la remise de la note à chaque étudiant. Nous expliquons comment la note d'un étudiant est calculée dans la section ci-dessous. Par sécurité, certains enseignants autorisent les étudiants à demander une révision de leur note, sur la base d'une argumentation. Ils doivent alors prendre le temps de trouver une solution pour traiter les cas litigieux.

La cinquième phase consiste en la clôture de l'activité.

Comprendre comment la note de l'étudiant est calculée^

Lors d'un travail d'évaluation par les pairs, la note finale d'un étudiant est la somme de deux notes : la première mesure la qualité du travail de l'étudiant et la seconde mesure la qualité de ses évaluations.

Il peut paraître surprenant que l'on mesure la qualité des évaluations de l'étudiant. Mais si la qualité des évaluations n'était pas mesurée, les étudiants pourraient bâcler ce travail et cela remettrait en question toute la fiabilité du processus.

Chaque enseignant peut choisir le poids de ces deux notes dans la note finale. La plupart du temps, l'évaluation se composera de 60 points sur 100 pour la qualité du travail de l'étudiant et de 40 points sur 100 pour l'évaluation de sa compétence d'évaluateur. Mais lorsque l'enseignement vise explicitement l'acquisition d'une compétence d'évaluation, on peut aussi s'attendre à une répartition 50-50 des deux notes dans la note finale.

Comment est calculée la mesure de la qualité du travail de l'étudiant ?

Le travail de chaque étudiant est évalué par plusieurs pairs, sur la base de critères définis par l'enseignant. L'enseignant décide aussi du poids de chaque critère. Chaque étudiant évaluateur complète donc une grille d'évaluation composée de plusieurs critères. Chaque évaluateur associe dès lors une note partielle au travail. Cette note partielle est calculée de manière habituelle, en faisant une moyenne des notes attribuées à chaque critère, avec la pondération définie par l'enseignant.
Lorsque tous les évaluateurs ont remis leurs notes partielles, la note finale de l'étudiant est calculée sur la base d'une moyenne des différentes notes partielles.

En résumé, chaque étudiant évaluateur remet une note partielle pour un travail et la note finale pour ce travail est la moyenne des notes partielles.

Comment est calculée la mesure de la qualité des évaluations d'un étudiant ?

La qualité des évaluations d'un étudiant est calculée sur la base des écarts entre les notes partielles qu'il a remises et les notes finales attribuées pour ces travaux.
Pour avoir le maximum de points pour une évaluation, l'évaluateur doit donc remettre une note partielle aussi proche que possible de la note finale (qui est la moyenne des notes partielles). S'il s'écarte trop de la note finale, il recevra une mauvaise note pour son évaluation. L'enseignant peut choisir de pénaliser les écarts de manière plus ou moins stricte, selon ses objectifs pédagogiques.

Moralité : puisque les deux notes sont calculées sur base de moyennes, il est essentiel que les travaux soient évalués par minimum 5 pairs !

Créer une activité d'icone d'atelierAtelier^






IM

Brouillon


Page: () 1 ... 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 ... 59 ()